Aller au contenu principal
Soldats français creusant et dégageant le terrain gagné aux allemands, Chemin des Dames (1917)
Chemin des Dames, on organise le terrain conquis (1917)
A-
A
A+

Focus sur...

Des articles de fond traitants de l'histoire et de la mémoire du Chemin des Dames ainsi que des interviews et présentation de documents ou objets d'archives...

Vue aérienne oblique de Craonne, 9 avril 1917
Histoire

La prise du plateau de Californie, 4 et 5 mai 1917

Après l’échec du 16 avril 1917, le général Nivelle lance toute une série d’offensives sur la longueur du front. Il n’est plus question de faire une percée de 8 kilomètres en 7 heures comme aux premiers jours, mais de prendre les observatoires allemands. Encore une mission où il est clairement plus facile de voir les choses depuis un poste de commandement que sur le terrain.

+
Front offensif de la Ve armée à la date du 15 avril 1917
Histoire

L’attaque du 16 avril 1917 de Craonnelle à la ferme du Temple

L’année 1917 est importante pour l’armée Française. Le front de Verdun est redevenu calme, le bilan humain a été terrible mais les Allemands ont été repoussés sur leur ligne de départ de février 1916. Un officier français, à la tête de la seconde armée, en est sortie vainqueur : le général Nivelle. Il est nommé remplaçant du général Joffre en décembre 1916, et le gouvernement croit en lui pour la victoire finale. Il prépare donc « La grande attaque », en ce début d’année 1917. Elle doit percer le front est surtout elle doit amener la fin de la guerre, qui dure depuis trop longtemps.

+
Les positions françaises et allemandes à la veille de l'attaque
Histoire

L’attaque du plateau de Vauclerc le 16 avril 1917

Depuis l’automne 1914, les troupes allemandes et françaises se font face sur le plateau de Vauclerc. Janvier 1915 y voit des combats violents mais ce secteur du Chemin des Dames devient une zone relativement calme jusqu’ à l’offensive de 1917.

+
Stellungskarte Westfront raum Soupir-Craonnelle ©BA PH 3-KART 2231
Histoire

Un régiment allemand face à l’offensive française du 16 avril 1917

Après avoir subi des pertes importantes lors de la bataille de la Somme en 1916, au début du mois d’avril 1917, la 183ème division d’infanterie allemande vient renforcer le secteur des villages de Chavonne, Soupir et Braye-en-Laonnois. Cette division a été créée à Cambrai en mai 1915. Elle est composée de recrues de Prusse, Hesse et Saxe.

+
La Ferme de la Creute (Caverne du Dragon)
Histoire

Origine de l’étymologie du nom de la Caverne du Dragon

Comme beaucoup de lieux où la guerre a laissé son empreinte au fil des siècles, la Première Guerre mondiale a laissé derrière elle un paysage de mémoire, faisant parfois évoluer la toponymie, et c’est le cas de la Caverne du Dragon. Cette ancienne carrière de calcaire, sans doute exploitée depuis l’époque moderne, est mentionnée pour la première fois sur un plan du Chemin daté du XVIIIe siècle comme étant « La Creute ». Quoi de plus étonnant puisque ce terme désigne une carrière en patois local.

+
Panneau su monument du 27e BCA, vestige du passé
Histoire

Sur les pas des chasseurs alpins à Braye-en-Laonnois

À Braye-en-Laonnois, les abords du canal sont aujourd’hui propices aux promenades. En suivant le sentier qui monte au plateau de la Croix Sans Tête à travers le bois des Quartiers, un panneau hors du temps surgit quand la lumière reparait à l’orée du bois, on peut y lire en lettres blanches : Monument 27e BCA. Encore quelques dizaines de mètres et se révèle alors le monument, dominant la vallée et l’histoire qui y sommeille depuis 80 ans.

+

Mémorial virtuel