Aller au contenu principal
Vue panoramique depuis la Royère, sur la chapelle Ste Berthe à Pargny-Filain (Aisne)
[Pargny-Filain] Panorama depuis la Royère, mars 2017
A-
A
A+

La Chapelle Sainte-Berthe

La Chapelle Ste-Berthe à Filain (Aisne)
[Filain] Chapelle Ste-Berthe, mars 2017
La Chapelle Ste-Berthe à Filain (Aisne)
[Filain] Chapelle Ste-Berthe, mars 2017
Vue panoramique depuis la Royère, sur la chapelle Ste Berthe à Pargny-Filain (Aisne)
[Pargny-Filain] Panorama depuis la Royère, mars 2017

La chapelle Sainte-Berthe, est située dans la commune de Filain, sur la route départementale D152. Dominant la vallée de l’Ailette et bâtie au XIIe siècle, la chapelle a traversé le temps, non sans souffrir de multiples destructions. Il y aurait une source qui guérirait la fièvre et la vue dit-on, sûrement dû à la présence des reliques de Sainte-Berthe.

La chapelle construite en pierre de taille et en moellon d’appareillage présente plusieurs plaques posées sur les murs permettant de remonter l’histoire du site. Sur la plaque en marbre posé au-dessus du portail on peut y lire :

D152
02000 FILAIN

Coordonnées GPS :
49° 27' 11.059" N / 3° 33' 3.342" E

Accès libre à l'extérieur

« Chapelle Sainte-Berthe du 12e siècle brûlée en 1814, rebâtie en 1871 détruite en 1918, reconstruite en 1927 ».

La chapelle appartenait autrefois au domaine de la ferme Saint-Martin à Filain. Elle fût fortement endommagée en 1814.
Cet oratoire accueillait, un pèlerinage à Sainte-Berthe le lundi de Pâques, et fût restaurée en 1871.

En octobre 1917, à 193 mètres d’altitude sur le versant nord du Chemin des Dames, l’éperon de Sainte-Berthe, est au cœur des combats de la bataille de La Malmaison. Les bombardements sont intenses. Les Français parviennent à enfoncer les défenses allemandes. Ils reprennent les hauteurs puis Filain. Mais de la chapelle sur l’éperon et du village situé en contrebas, il ne subsiste que des ruines. 

Plusieurs plaques en mémoire des combattants de la Grande Guerre sont aujourd’hui visibles sur les murs de la chapelle. Une plaque  rend hommage au 19ème bataillon de chasseurs qui s'était emparé de la ferme Saint-Martin le 5 mai 1917 à proximité de la chapelle. Une autre apposée, le 21 juin 1931, par les survivants du 283ème Régiment d'Infanterie sur un des murs extérieurs, rend hommage aux combattants qui ont laissés leur vie lors des combats dans le secteur du Fort de la Malmaison.

On peut y lire :

" Chemin des Dames - secteur Ste-Berthe.
À l'Ouest fut livré un combat de titan le 23 octobre 1917 en direction de Filain. Les Poilus du 283ème Régiment d'Infanterie.
Passant, arrête et recueille toi un instant en souvenir de nos camarades tombés à cet endroit
."

Observez l’inscription «Chapelle Sainte-Berthe, Sépulture Leduc-Binet». La famille Leduc, qui exploitait avant 1914 les fermes de La Royère et de Saint-Martin renonce, après-guerre, à se réinstaller au Chemin des Dames. Elle entend néanmoins reconstruire l’oratoire où ont été inhumés Camille Leduc (1827-1907), arrivé à la Royère en 1850, et son épouse, Zénaïde Binet (1835-1915).
Une nouvelle chapelle sur les fondations de l’ancienne est ainsi élevée en 1927.

 

Source :
Lettre du Chemin des Dames n°20, Automne 2010.
Association de sauvegarde de la chapelle Sainte-Berthe, http://chapelle.ste.berthe.over-blog.com/ (Site non mis à jour)
Vincent Leduc. (Rens. : Association de sauvegarde de la chapelle Sainte-Berthe, (Vincent Leduc 06 08 61 82 75 – leducvin@orange.fr)

Mémorial virtuel