Aller au contenu principal
Soldats français creusant et dégageant le terrain gagné aux allemands, Chemin des Dames (1917)
Chemin des Dames, on organise le terrain conquis (1917)
A-
A
A+

L'armée britannique sur le Chemin des Dames en 1914-1918

A la déclaration de guerre en 1914, la Grande-Bretagne envoie en France un corps expéditionnaire de 120 000 hommes, sur les 247 000 hommes que comptait l’armée de terre : c’est la British Expeditionary Force (BEF), commandée par le général French. Après avoir combattu en Belgique près de Mons, ces troupes britanniques se replient avec l’armée française sur la Marne puis contre-attaquent sur l’Aisne en septembre 1914, à Cerny-en-Laonnois et Soupir notamment. En un mois et demi de combat au Chemin des Dames, ils perdent environ 12 500 hommes

Ils quittent l’Aisne à la mi-octobre 1914 pour rejoindre le secteur des Flandres. Suite aux lourdes pertes éprouvées lors des premiers mois de guerre les troupes britanniques sont renforcées par des troupes coloniales et des volontaires en vue des attaques de 1915 dans lesquelles elles ne seront pas épargnées. En janvier 1916 apparaît la conscription qui permet de faire face à la crise des effectifs et de lancer de nouvelles offensives en juillet 1916 sur la Somme et en 1917 en Flandres et en Artois.

A la mi-mai 1918, quatre divisions britanniques éprouvées par les combats de mars/avril 1918 dans la Somme et les Flandres reviennent au Chemin des Dames dans le secteur entre Craonnelle et Juvincourt. En sous-effectifs, composés de jeunes recrues, ces unités font face à la puissante offensive allemande du 27 mai 1918 dans l’Aisne. En deux jours de combat, ces quatre divisions sont anéanties.

Aujourd’hui reposent encore au Chemin des Dames de nombreux Britanniques, également honorés par des monuments dédiés aux disparus, on les retrouve à Soupir, Vendresse-Beaulne, Craonnelle, la Ville-aux-bois-lès-Pontavert ou Vailly-sur-Aisne. Let’s we forget them…

Y.Fohlen / V.Dupont

Un jour, un combattant

Mort le
Jules Célestin RAYMOND
Soldat 2ème classe - Armée française
23ème Régiment d'Infanterie Coloniale

Mémorial virtuel