Aller au contenu principal
Image de fond
A-
A
A+

Raymond Emile BRIELLE

Soldat 1ère classe - Armée française
Mort pour la France
Date du décès :
Commune du décès : Chemin des Dames - Pargny-Filain - ferme Le Panthéon
Circonstances du décès : DISPARU - Le Panthéon - boyaux Epaulette, tranchée de la Mèche, Moussard - Violentes rafales de pluies - 3h25 attaque troupes d'assaut (stosstrup basées à Bosmont) progression stoppée 50 mètres au sud du Chemin des Dames. Encore à 13h10, 17h35, barrage de l'Epaulette cède à 3 reprises; dernière à 21h50 - problèmes de fusées pour communication avec l'artillerie - 25 tués dans le bataillon lors de cette journée, 3 le lendemain. Plusieurs sont inhumés à Vailly, dont le sergent Jacquinot dont la famille a édifié un monument vers 1920 - le 120eBCP a un "journal de tranchée" mensuel soit 46 numéros, de sa création à la dissolution; rédigé par le sergent-major Raoul D. qui a également écrit un livre en 1921 édité à Metz (Moselle).
Image incitant à la contribution

État-civil

Nom : BRIELLE
Prénom(s) : Raymond Emile
Date de naissance :
Commune de naissance : Rambouillet (Yvelines actuellement)
Département ou province de naissance : Seine et Oise
Pays de naissance : France
Domicilié à : Poigny-la-Forêt
Profession : Faisandier
Voir plus Voir moins
Situation familiale : Célibataire
Nom du père : BRIELLE
Prénom du père : Georges Henri
Date de naissance du père : 1855
Profession du père : Eleveur hameau de la Villeneuve (naissance 1892)
Nom de la mère : NORÉ
Prénom de la mère : Louise Victorine
Date de naissance de la mère : 1862

Service militaire

Grade : Soldat 1ère classe
Régiment : 120ème Bataillon de Chasseurs à pied
Division : 129e DI
Lieu de recrutement (département) : Seine et Oise
Lieu de recrutement (Commune) : Versailles
Voir plus Voir moins
Décoration(s) : Croix de Guerre
Citation(s) : A l'ordre du Bataillon le 11 juillet 1917 (3 jours après les combats) - Croix de Guerre avec étoile de Bronze
Matricule au Corps : 1288
Matricule au recrutement : 899
Autre(s) information(s) militaire(s) : Incorporé le 9 octobre 1913 (17éme BCP), muté au 120éme BCP le 13 mars 1915.

Sépulture

Voir plus Voir moins
Type de sépulture : Inconnue
Information(s) sur le(s) précédent(s) lieu(x) d'inhumation : Disparu (resté entre les lignes ?) recul des français d'environ 200m, de la limite nord de la ferme, à 50m au sud du Chemin des Dames (Pargny-Filain).

Décès

Date du décès :
Circonstances du décès : DISPARU - Le Panthéon - boyaux Epaulette, tranchée de la Mèche, Moussard - Violentes rafales de pluies - 3h25 attaque troupes d'assaut (stosstrup basées à Bosmont) progression stoppée 50 mètres au sud du Chemin des Dames. Encore à 13h10, 17h35, barrage de l'Epaulette cède à 3 reprises; dernière à 21h50 - problèmes de fusées pour communication avec l'artillerie - 25 tués dans le bataillon lors de cette journée, 3 le lendemain. Plusieurs sont inhumés à Vailly, dont le sergent Jacquinot dont la famille a édifié un monument vers 1920 - le 120eBCP a un "journal de tranchée" mensuel soit 46 numéros, de sa création à la dissolution; rédigé par le sergent-major Raoul D. qui a également écrit un livre en 1921 édité à Metz (Moselle).
Cause officielle de la mort : Tué à l'ennemi
Lieu du décès (Commune) : Chemin des Dames - Pargny-Filain - ferme Le Panthéon
Lieu du décès (Département) : Aisne (02)
Date de transcription de l'acte de décès :
Lieu de transcription de l'acte de décés (Commune et département) : Poigny (La Forêt) - 78 Yvelines (Seine et Oise en 1917)

Autres informations

Informations complémentaires : 6 disparus au 120eBCP le 8 juillet - Brielle 1ère cl. - David Maurice Fernand caporal - Dewidehem caporal - Henri - Kirsch Pierre - Maupin Lucien - lors du recul jusqu'à la tranchée de la Mèche, par les boyaux Epaulette surtout, Pantheon et Arbalète. pages 76 et 77 : Le 1er juillet, le Bataillon regagne les Carrières près de la Ferme Hameret. ... le lendemain, par ordre, le Commandant LE MAROIS quitte le Bataillon, ... circonstances que nous tairons, mais qui sont tout à son honneur. ... A une époque trouble où le poilu donnait dans certains corps des signes de lassitude, ...Le 5, le Bataillon relève en ligne le 106e B. C. P. Le fanion du 120e est envoyé à Paris pour la fête des drapeaux du 14 juillet 1917.
  • GUIOT Jean-François le 04/03/2022
  • GUIOT Jean-François le 08/03/2022
  • GUIOT Jean-François le 17/05/2022
  • GUIOT Jean-François le 19/05/2022
  • GUIOT Jean-François le 24/05/2022

Un jour, un combattant

Mort le
Tutard Georges portrait
Georges TUTARD
Sergent - Armée française
234ème Régiment d'Infanterie

Mémorial virtuel