Aller au contenu principal
Soldats français creusant et dégageant le terrain gagné aux allemands, Chemin des Dames (1917)
Chemin des Dames, on organise le terrain conquis (1917)
A-
A
A+

Focus sur...

Des articles de fond traitants de l'histoire et de la mémoire du Chemin des Dames ainsi que des interviews et présentation de documents ou objets d'archives...

Les effets du pilote Clément NOGER
Archives

Les effets du pilote Clément Noger

Ce fonds composé d’un ensemble complet et homogène d’un même pilote a rejoint en décembre 2022 les collections du Département de l’Aisne. Il se compose des uniformes complets de pilote caractéristique de la Grande Guerre, de près de 600 photographies dont la plupart de l’Aisne, des objets du quotidien, médailles, brevet de pilote, trophées, portefeuille, documents de vol, dessins, citations, et une exceptionnelle mandoline signée par les pilotes de l’escadrille BR35.

+
 Les capitaines : Maurice Boyau (g) et Victor Bernicha, 07/12/1913
Histoire

Maurice "BOYAU" JOANNÈS : As et rugbyman

2023 s’annonce comme une année de sport, dont l’un des temps forts sera sans nul doute la coupe du monde de rugby du 8 septembre au 23 octobre qui se déroulera en France, notamment à Lille.
Alors que nous nous préparons à encourager nos équipes favorites, nous nous souvenons de leur prédécesseurs rugbymen passés par le Chemin des Dames, il y a plus d’un siècle, et dont la mémoire habite notre territoire, contribuant à donner sa popularité à un sport venu d’outre-manche.

+
Dessin d'Albert Reich, extrait du livre "Der Glaube an Deutschland"
Histoire

"Tu crois qu'ils vont percer ?". Un point de vue allemand sur l'offensive d'avril 1917

Dans la colonne qui vient de traverser le village en ruines de Juvincourt et qui monte en ligne à La Ville-aux-Bois, deux soldats bavarois des troupes d’assaut (Stosstrupp) discutent de la prochaine offensive française. "Tu crois qu’ils vont percer ?" demande l’un et l’autre de répondre : "Cela ne sera pas si facile, si nous avons assez d’artillerie !" Ce dialogue apparaît au début du chapitre 7 d’un "roman de guerre" publié en Allemagne en 1931 avec une préface d’Adolf Hitler lui-même.

+
Sur le Chemin des Dames, mort du zouave Bonnot (Bonneau)
Mémoire

Le zouave BONNEAU, une mort immortalisée

De nos jours la photographie de guerre nous confronte presque chaque jour à l’horreur de la guerre, à la mort, parfois même alors qu’elle vient juste de frapper. Ces photographies montrant l’instant où la vie s’échappe sont plus rares durant la Première Guerre mondiale, mais il en est pourtant une qui, au détour de recherches sur l’histoire de la ferme de la Creute, nous a interpellé.

+
Soldiers in front of dugout at Chemin des Dames
Histoire

Le poste de secours de Monaco en 1917

Le traitement des blessés dans la proximité immédiate du front a conduit l’armée française à établir de nouvelles structures à l’approche de l’offensive du printemps 1917. Le poste de secours de Monaco est un exemple d’un centre de soin divisionnaire mis en place durant l’hiver 1917 dans l’optique de rationaliser le traitement des flux de blessés qui proviendraient de Craonnelle ou Craonne principalement. Bien avant sa création, différents centres de traitement de blessés existaient cependant.

+
Rapport d’un officier du RIR92 en poste près de la ferme d’Hurtebise, Caverne du Dragon, le 16 avril 1917.
Mémoire

Témoignages allemands du 16 avril 1917

Quelques jours après l’offensive du 16 avril 1917, l’état-major de la 7e armée allemande demande aux chefs d’unités en position sur le front lors de l’attaque, un rapport détaillé de l’expérience de la bataille.

+
Amédée De Swarte (au centre), dans un entonnoir de mine de la cote 108 à Berry-au-Bac.
Mémoire

L'histoire d'un pélerinage

Le Service du Chemin des Dames et de la Mémoire reçoit fréquemment des dons et il nous a paru intéressant de mettre en avant l’un d’entre eux, le fonds Amédée De Swarte, constitué de documents et de photographies que son petit-fils Guy a accepté de nous confier au début de l’année 2020. Né à Tourcoing (59) en 1894, Amédée De Swarte est mobilisé au 162e RI où il fait ses classes avant de rejoindre le 54e RI en août 1916.

+

Mémorial virtuel