Aller au contenu principal
Soldats américains au combat entre la Vesle et l'Aisne.
Soldats américains au combat entre la Vesle et l'Aisne.
A-
A
A+

L'armée américaine au Chemin des Dames en 1914-1918

Les Etats-Unis entrent en guerre le 6 avril 1917 mais ne sont encore qu’une puissance militaire mineure avec une armée de 200 000 hommes. L’instauration de la conscription permet à celle-ci de se renforcer pour atteindre 2 millions de soldats en novembre 1918, dont 1 million sur le front. Attendu avec hâte par les Alliés, le premier contingent débarque à Saint-Nazaire le 26 juin 1917 et participe au défilé du 14 juillet à Paris. Totalement dénués d’avions, de matériel lourd et surtout d’expérience, ils sont armés et formés par l’armée française durant plusieurs mois.

Les premiers Américains arrivent sur le front français dans le secteur de Chavignon/Braye-en-Laonnois, au Chemin des Dames, en février 1918. Les hommes de la 26e division d’infanterie y reçoivent une formation aux cotés des combattants français de la 21e division d’infanterie et y subissent leurs premières pertes. De nombreuses traces de leur passage persistent encore dans les carrières de Rouge-Maison et de Froidmont. 85 soldats américains tombés au Chemin des Dames reposent encore au cimetière américain de Seringes-et-Nesles.

Mais il ne faut pas non plus oublier les pilotes, et notamment le capitaine James E. Miller, 95th Aero US Squadron, tué en combat aérien au nord-est de Craonne, qui est le premier américain d’une escadrille américaine abattu en combat aérien.

Déployés sur d’autres fronts, les Américains ne reviendront pas au Chemin de Dames, si ce n’est les combattants noirs américains du 370e régiment d’infanterie de l’Illinois, surnommé les « Black Devils », qui combat dans le secteur de Vauxaillon en septembre 1918 au sein de la 59e division d’infanterie.

Y.Fohlen / V.Dupont

Un jour, un combattant

Mort le
Image incitant à la contribution
Jean Marie Joseph STINTZY
Lieutenant - Armée française
6ème Régiment du Génie

Mémorial virtuel