Aller au contenu principal
Carte postale allemande du cimetière provisoire d'Ailles, village détruit du Chemin des Dames (Aisne)
[Ailles] Carte postale allemande du cimetière provisoire
A-
A
A+

Les vestiges du village d'Ailles

Ailles-AG
Ailles-AG
Carte postale allemande du villages d'Ailles, village détruit du Chemin des Dames (Aisne)
[Ailles] Carte postale allemande de l'église en partie détruite
Carte postale allemande du villages d'Ailles, village détruit du Chemin des Dames (Aisne)
[Ailles] Carte postale allemande
Carte postale allemande du cimetière provisoire d'Ailles, village détruit du Chemin des Dames (Aisne)
[Ailles] Carte postale allemande du cimetière provisoire

Ailles, tout comme les autres communes du canton de Craonne, est touchée par l'exode rural et  ne compte plus que 120 habitants au moment des conflits de la Première Guerre mondiale, contre 150 au début du siècle. Un arbre remarquable, un orne planté en souvenir de la bataille de Craonne du 7 mars 1814 à proximité de l'église Saint-Martin, fait la fierté des villageois. C'est par Ailles que les troupes napoléoniennes passèrent pour monter à l'assaut du plateau du Chemin des Dames.

Occupée par les Allemands dès septembre 1914 jusqu'à la fin du mois d'octobre de l'année 1917 : un cimetière provisoire est aménagé au Nord du village et les habitants sont évacués dans la région de Fourmies (Nord).

02860 CHERMIZY-AILLES

Coordonnées GPS :
49°27'02.7"N / 3°42'46.3"E

Accès libre

L'artillerie française achève la destruction du village avec ses tirs d'artilleries lors de la préparation de l'Offensive Nivelle du 16 avril 1917. Les Français s´en rendent ensuite détenteurs jusqu'au 27 mai 1918. Ailles fut de nouveau investi par les Allemands jusqu'à la mi-octobre 1918. Les ruines d'Ailles redeviennent françaises lors du repli allemand sur l'Ailette, le 2 novembre.

Par décision ministérielle du 10 juillet 1922, l'Etat classa 73 % de sa surface en Zone Rouge, soit 342 hectares sur 469. Le territoire, alors exproprié par l'Etat dès 1922, fut en partie rétrocédé en 1929. Totalement détruit, le village d´Ailles n'est pas reconstruit.

En mémoire, il est rattaché au village de Chermizy le 9 septembre 1923. Cette dernière récupère alors les dommages de guerre de la commune disparue. La reconstruction de Chermizy-Ailles est confiée à la société coopérative de Aizelles, Aubigny, Sainte-Croix, Chermizy et Bouconville.
Des projets d’édification d’une chapelle puis d’un calvaire sont abandonnés face aux besoins financiers nécessaires à l’adduction d’eau à Chermizy. Seul un monument édifié par le Touring-Club de France (1932) rappelle l’existence du village d’Ailles. Quelques traces de fondations des maisons sont encore visibles dans les champs.

Un monument allemand en l’honneur du 159e RI et des victimes des deux camps a été construit en 1915 sur le territoire d’Ailles, au-dessus du cimetière provisoire. Bombardé et laissé à l’abandon depuis, il est malheureusement aujourd’hui très dégradé, toutes les sculptures et inscriptions ayant disparu.

À  DÉCOUVRIR : les villages détruits du Chemin des Dames
La Communauté de Communes du Chemin des Dames a entrepris sur son territoire un programme de mise en valeur des différents sites des villages détruits avec l'implantation de pupitres d'interprétation présentant l'histoire  de ces hameaux et villages détruits pendant la Première Guerre mondiale. Retrouvez l'emplacement des vestiges et les panneaux d'interprétations grâce à la carte des villages détruits du Chemin des Dames.
 

Mémorial virtuel