Aller au contenu principal
Cimetière allemand de Veslud, Aisne
Cimetière allemand de Veslud - 2015
A-
A
A+

Le cimetière allemand de Laon "Champ de Manoeuvre"

Cimetière militaire allemand Laon-Champ de Manoeuvre
[Laon-Champ de Manoeuvre] Cimetière militaire allemand, Octobre 2006

Situé à quelque distance de la D656, entre Mons-en-Laonnois et Laon, ce cimetière a été aménagé, à partir de 1920, par la France, à proximité d'un ancien terrain militaire. On y a regroupé les tombes provenant de différents cimetières de Laon et de sa périphérie créés pendant l’occupation par les troupes allemandes. 

C'est ainsi qu'à proximité des hôpitaux installés, en ville haute, dans la caserne Thérémin d'Hame, l'Ecole normale et le Lycée, les Allemands avaient créé un important cimetière sur le plateau Saint-Vincent. Un tel emplacement a été jugé trop ostentatoire par les autorités municipales, et sous des prétextes divers, elles ont obtenu dès 1920 la désaffectation du cimetière Saint-Vincent et le transfert des tombes dans un nouveau cimetière à un emplacement plus discret. 

On trouve dans cette nécropole les corps de soldats tués dans les combats d'août et septembre 1914, mais aussi au cours du premier hiver de guerre, également lors de la bataille du Chemin des Dames de 1917 et, enfin, au cours des offensives allemandes du printemps 1918 et lors de la contre-offensive alliée qui a suivi.

Laon étant une place forte pour les Allemands, qui y disposent d'un nœud ferroviaire important, certains des hommes inhumés ici étaient des soldats membres des services d'étape, morts à Laon des suites d'un accident ou de maladie.

Aujourd'hui, cette nécropole contient 3 487 corps : 3 295 dans des tombes individuelles, dont celle d'une infirmière allemande, et collectives (69 n'ont pu être identifiés), , et 193 dans un ossuaire (dont 116 n'ont pu être identifiés).

Il est à noter qu'à Laon, les hôpitaux militaires allemands ont fonctionné jusqu'en 1920 pour des blessés intransportables. Les corps des malheureux qui n'avaient pas survécu à leurs blessures ont été inhumés dans cette nécropole, ainsi que ceux des prisonniers de guerre morts accidentellement après-guerre.

Le cimetière a fait l'objet d'un réaménagement par le Volksbund en 1974 avec remplacement des anciennes croix de bois par des croix de fonte. 

Source :  Volksbund Deutsche Kriegsgräberfürsorge
 

Cimetière allemand
D 750 (prendre un chemin forestier, le cimetière est à 500 mètres au milieu d'une clairière )
02000 MONS-EN-LAONNOIS

Coordonnées GPS : 
49°33'32.7"N 3°35'06.5"E

Accès libre (du lever au coucher du soleil)

Gratuit

Mémorial virtuel